Instruments

Différents instruments sont utilisés au sein de notre batucada :

  • Le surdo

OLYMPUS DIGITAL CAMERAC’est le plus gros tambour de la batucada. Constitué d’un fut métallique ou en bois (autrefois fait de bidons) et de peaux tendues de chaque coté. De par sa taille et bien évidement sa sonorité, c’est cet instrument qui jouera les basses. Les surdos de première jouent le 2ème et le 4ème temps de la mesure alors que les surdos de secondes ou contre-surdos jouent le 1er et le 3ème. Le surdo est joué a l’aide d’une mailloche faite d’une large baguette se finissant par un rembourage de mousse. Les battes utilisées pour jouer du surdo de troisième sont géneralement plus courtes pour permettre une plus grande vélocité de jeu.

  • La caixa

350px-Caixa_de_sambaC’est une sorte de caisse claire simplifiée. Cette caisse de guerre est constituée d’un fut en métal, de deux peaux synthétiques très tendues de chaque côté ainsi que d’un timbre sommaire sur l’une des peaux. Le timbre, fait de simples câbles (cordes de guitares ou câbles métalliques) a la particularité de se placer sur la peau de frappe. Elle a un son clair, sec et très aigu. On joue la caixa a deux baguettes. Ciment de la batucada, cet instrument fait le « swingue » du samba. Pour ce qui est de la technique de jeu, c’est sans doute l’instrument le plus riche. Il existe de nombreuses phrases de caixa, pouvant chacune être jouée de façon différente.

  • Le répinique

instrument-RepiniqueC’est l’instrument le plus aigu. A l’origine, en Samba (Rio), il se joue à une main et une baguette. Il a pour fonction de faire les appels qui attirent l’attention des membres de l’orchestre. En Samba-Reggae, le répinique se joue à deux baguettes et enrichit la mélodie des surdos. Les rythmes joués sont systématiquement syncopés et comportent en général beaucoup de notes.

  • Le timbal

timbal-bois-14-x-70-cm-contemporaneaIl se joue debout, généralement porté verticalement à l’aide d’une sangle mais dans le cas de concerts fixes, il peut être posé sur un pied. La technique de frappe à deux mains est proche de celle du djembe. L’instrument sert pour assurer des accompagnements et des séquences rythmiques solistes.

  • Les cloches a gogo

agogoCe sont probablement l’un des instruments les plus connu du grand public, avec son fameux « ti-ti-tuuu, titi-ti-tuuuu » dont la simple évocation suffit à faire penser au samba et au carnaval. Les agogos sont, le plus communément « doubles » à deux cloches ou « de quatre » à quatre cloches.

  • Les chocalhos

chocalopngIls peuvent être constitués de plusieurs instruments semblables : un ou plusieurs tubes métalliques remplis de grains ou de billes (ganzá), un manche en bois bardé de tiges dans lequel viennent s’enfiler des cymbalettes, ou encore dans un cadre en métal. Quelles que soient les différences de ces instruments, ils joueront la même figure.